Affût et billebaude

Curabitur?

Vestibulum

Affut et billebaude

+25(0) 123 456 789

contact@logistics.com

noreply@l

4819 Shearwood Forest Drive

Manchester, NH 03103

Lorem ipsum dolor sit amet enim. Etiam ullamcorper. Suspendisse pellentesque dui, non felis. Maecenas malesuada elit lectus felis, malesuada ultricies. Curabitur et ligula.

Carnets d'affût

Un affût au Martin pêcheur (chap.2)

01/31/2020

Un affût au Martin pêcheur (chap.2)

Le Martin pêcheur est une espèce phare pour le photographe, car c'est une espèce esthétique avec ses couleurs vives et il est assez commun, donc facile à trouver à proximité de chez soi.

Ces articles sont des récits de plusieurs affûts réalisés successivement pour photographier le martin pêcheur.

Chapitre 2.

2ème matinée à l'affût du Martin pêcheur. Hier, j'ai cru constater une baisse d'activité du Martin à partir de 9h30. Ce matin, je suis donc venu plus tôt.

 

Je me suis levé à 6h15, mais le temps est gris. Tant pis, j'ai tellement l'impression que c'est fois est la bonne, que cette météo maussade n'entame pas ma motivation. Si je fais des photos aujourd'hui et qu'elles ne sont pas exceptionnelles faute de soleil, je reviendrais, car je saurais que mon "plan" est bon.

J'enfile donc ma tenue de terrain et je me rends sur site, non sans avoir avalé un copieux petit déjeuner. Je suis installé à 7h45. Pendant mon installation, un Martin ou une Martine (?) va et vient dans le secteur, mais sans se poser sur LE perchoir. Cette activité se poursuit durant une bonne demi-heure, puis elle s'estompe.

 

De temps à autre, des Sternes pierregarins passent près de moi en longeant la berge.

 

8h45 : les minutes sont longues... j'ai mal aux fesses car je suis assis sur une grosse branche pas très confortable. Les glou-glou de l'eau qui traverse les branches du saule tombé dans le fleuve me font somnoler. L'eau de la Loire est claire, à peine jaunâtre. J'aperçois un poisson d'une vingtaine de centimètre qui se maintient immobile dans un contre-courant. A ce propos, le perchoir que j'ai positionné se trouve aussi au-dessus d'un contre-courant ou tout du moins d'une zone calme car le courant est dévié en amont. Mais pour l'heure, cela n'a pas l'air d'attirer ma cible.

 

9h15 : j'arrive à me mettre un peu debout pour soulager mon postérieur. Le ciel s'éclaircit légèrement : cela me motive pour rester encore. Cette fois, c'est un poisson d'une quarantaine de centimètres qui vient de passer le long de la berge. Je le vois passer 2 ou 3 fois, se faufiler entre les branches, puis disparaitre.

 

9h40 : Deux rameurs dans un canoë sont passés à côté de moi sans me voir. Ils ont longé la rive et je n'ai pas entendu de cri de Martin pêcheur effrayé. Entre temps, le soleil revient et tend à s'imposer : cela aura-t-il une influence sur le comportement de l'oiseau au dos bleu ?

 

10h25 : je déclare forfait. Depuis 8h45, je n'ai entendu mon pêcheur que 4

ou 5 fois et je ne l'ai vu passer qu'une seule fois . Même les sternes ce matin ont semblé peu actives : je ne les ai presque pas entendues. Je lève le camp.

Un affût au Martin pêcheur (chap. 3) Affût au Martin pêcheur (chap. 1)